• Le sens moral

    Imaginez-vous en croisière. Vous êtes en pleine mer glaciale lorsque le paquebot fait naufrage. De ce fait les canots de sauvetage sont jetés à l'eau, et vous embarquez à bord.
    Seulement voilà, les canots sont prévus pour 20 personnes et vous êtes 21. Il est prêt à chavirer.
    Il y a un blessé mortel à bord et la seule solution pour ne pas chavirer et rester en vie avec les 19 autres personnes est de jeter le blessé, que vous savez totalement perdu puisqu'il ne survivra pas à ces blessures, par dessus bord.
    Il semblerait, d'après une étude faite (étude relatée dans le magazine "Sciences et Vie") que la pluspart d'entre nous préfèrerait prendrre le risque de chavirer plut^t que de jeter à la mer l'homme blessé. Cela s'appelle le sens moral. Il rest tout de même une minoroté qui, sans hésiter, "jèteraient" l'homme à la mer.
    Savons-nous réellement distinguer le bien du mal ? Comment reconnaître que telle action est bonne ou injuste ? Si nous reprenons notre exemple les questions seraient celles-ci:
    - Est-ce bien de tuer un homme (qui est déjà condamné) pour en sauver 20 ou est-ce mal ?
    - Où est le bien ( ou le mal ) dans cette action ?

  • Commentaires

    1
    tichote
    Samedi 25 Août 2007 à 09:10
    Bonjour mon ami,
    Cela me fait penser ?n article que j'ai ?it dans mon blog apr?avoir regard?L'affaire Guitry" sur France3
    Qui aurais-je ? pendant la guerre?
    Mon sens moral m'incite ?'imaginer dans la r?stance. Mais pour les personnes qui ont v? cette p?ode de souffrance, qui n'en connaissaient pas l'issue ?'?que...Comment savaient-ils s'ils faisaient le bien ou le mal? Juste par leur conscience ?
    Jean Moulin a d?nnaitre l'enfer de cette question lorsqu'un r?stant, ob?sant ?es ordres, se faisait prendre, questionner, torturer par la gestapo...
    Lorsque, suite ?n attentat, il y avait des rafles...et nombre d'anonymes se faisait fusiller.
    Douter de nos choix! Douter du bien fond?e notre existence! Douter d'avancer vers la lumi? ou vers les t?bres...
    Tichote
    http://mon-impossible-reve.oldiblog.com
    2
    Pev poeme
    Mardi 4 Septembre 2007 à 18:00
    L'histoire du canot de sauvetage est simpliste !! on peut all?r un canot avec autre chose qu'un bless?.tu ne crois pas ?...POUR MA PART? IL Y A certaines personnes tr?tr?vivantes que je jetterais volontiers ?'eau ...ou ailleurs pour all?r mon "? bless? h? h? et plus si aucune affinit?....RELAX
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Plumes
    Mercredi 5 Septembre 2007 à 20:39
    A pev poeme: je ne pense pas qu'il y ai autre chose ?nlever sur un canot de sauvetage puisqu'il n' y a rien d'autre dedans. C'est peut-?e un exemple simpliste, mais tu connais les philosophes ils sont toujours compliqu?alors moi je fais dans le simple. Mais en fait, c'est juste un exemple que j'ai lu dans un magazine ("Science et Vie") et il m'a fait r??ir. Alors j'ai juste voulu voir la r?tion des gens. Mais merci pour tes commentaires.
    Laisses l'adresse de ton blog pour que je vienne le voir.
    4
    Nidith
    Mardi 16 Octobre 2007 à 09:59
    Voil?n sujet passionnant! Je crois que seuls les "D?deurs" investis d'un pouvoir officiel peuvent se retrouver face ?n tel dilemme. Qu'est-ce-que je ferais si je devais d?der du sort du mec dans le cannot? Je crois que je ne peux pas imaginer, il faut ?e dans la situation!
    5
    nicecolline
    Mardi 2 Décembre 2008 à 14:23
    Voil?e que ferait je laisserai ma vie et si l'homme bless?eurt c'est pour sa famille ses enfants sa femme. Ils pourront l'enterrer. La v?t?nt peu pas vivre en assassin, et quoique sauv?n est mort ?'int?eur.
    6
    renal
    Dimanche 28 Décembre 2008 à 20:10
    juste un petit coucou, pour te dire bonsoir et prendre de tes nouvelles

    Bisous

    Nicole
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :