• Garou

    http://medias.ados.fr/people/8/9/894/Garou/photos/2118-garou.jpg

    GITAN

    Gitan
    Je rêvais enfant
    De vivre libre comme un gitan

    Je voyais des plages
    De sable noir
    Où couraient des chevaux sauvages

    Et je dessinais dans mes cahiers
    Les sentiers secrets
    Des montagnes d'Espagne

    Gitan
    Quand plus tard
    J'apprenais mes premiers accords de guitare

    Sur les routes je partais sans bagages
    En rêvant
    D'autres paysages

    Où je suivais les gens du voyage
    Dans leurs caravanes
    Au fil des violons tziganes

    Vivre ma vie comme un gitan
    Avoir la musique dans le sang
    Et pour l'amour n'avoir dans la peau
    Qu'une seule femme à la fois

    Vivre ma vie comme un gitan
    Vivre ma vie comme je l'entends
    Avoir la liberté pour drapeau
    "Sans foi ni loi" pour credo

    Gitan
    Je le suis et le resterai
    Le temps de mon vivant

    Mes guitares sont d'Amérique
    Et mes paysages
    De grands espaces blancs

    Où je roule seul dans ma caravane
    En éternel exil
    Dans la jungle des villes

    Vivre ma vie comme un gitan
    Avoir la musique dans le sang
    Et pour l'amour n'avoir dans la peau
    Qu'une seule femme à la fois

    Vivre ma vie comme un gitan
    Vivre ma vie comme je l'entends
    Avoir la liberté pour drapeau
    "Sans foi ni loi" pour credo

    Laï, Laï, Laï, Laï, ...

    Vivre ma vie comme un gitan
    Gagner ma vie de l'air du temps
    Avoir la liberté pour drapeau
    "Sans foi ni loi" pour credo

    Laï, Laï, Laï, Laï, ...

    Vivre ma vie comme un gitan

    http://medias.ados.fr/people/8/9/894/Garou/photos/1378-garou.jpg

    L'ADIEU

    Adieu
    Aux arbres mouillés de septembre
    À leur soleil de souvenir
    À ces mots doux, à ces mots tendres
    Que je t'ai entendu me dire
    À la faveur d'un chemin creux
    Ou d'une bougie allumée
    Adieu à ce qui fut nous deux
    À la passion du verbe aimer
    L'adieu
    Est une infinie diligence
    Où les chevaux ont dû souffrir
    Où les reflets de ton absence
    Ont marqué l'ombre du plaisir
    L'adieu est une lettre de toi
    Que je garderai sur mon cœur
    Une illusion de toi et moi
    Une impression de vivre ailleurs
    L'adieu
    N'est que vérité devant Dieu
    Tout le reste est lettre à écrire
    À ceux qui se sont dit adieu
    Quand il fallait se retenir
    Tu ne peux plus baisser les yeux
    Devant le rouge des cheminées
    Nous avons connu d'autres feux
    Qui nous ont si bien consumés
    L'adieu
    C'est nos deux corps qui se séparent
    Sur la rivière du temps qui passe
    Je ne sais pas pour qui tu pars
    Et tu ne sais pas qui m'embrasse
    Nous n'aurons plus de jalousies
    Ni de paroles qui font souffrir
    Aussi fort qu'on s'était choisi
    Est fort le moment de partir
    Oh l'adieu !
    L'adieu
    C'est le sanglot long des horloges
    Et les trompettes de Waterloo
    Dire à tous ceux qui s'interrogent
    Que l'amour est tombé à l'eau
    D'un bateau ivre de tristesse
    Qui nous a rongé toi et moi
    Les passagers sont en détresse
    Et j'en connais deux qui se noient
    Adieu
    Aux arbres mouillés de septembre
    À leur soleil de souvenir
    À ces mots doux, à ces mots tendres
    Que je t'ai entendu me dire
    À la faveur d'un chemin creux
    Ou d'une bougie allumée
    Adieu à ce qui fut nous deux
    À la passion du verbe aimer
    L'adieu
    C'est le loup blanc dans sa montagne
    Et les chasseurs dans la vallée
    Le soleil qui nous accompagne
    Est une lune bête à pleurer
    L'adieu ressemble à ces marées
    Qui viendront tout ensevelir
    Les marins avec les mariées
    Le passé avec l'avenir
    Oh l'adieu !
    Oh l'adieu !

    http://garouland.vip-blog.com/medias/1005/798073garou18.JPG

    SEUL

    Tant de fois j'ai tenté
    D'aller toucher les étoiles
    Que souvent en tombant
    Je m'y suis fait mal

    Tant de fois j'ai pensé
    Avoir franchi les limites
    Mais toujours une femme
    M'a remis en orbite

    Tant de fois j'ai grimpé
    Jusqu'au plus haut des cimes
    Que je m'suis retrouvé
    Seul au fond de l'abîme
    Seul au fond de l'abîme

    Celui qui n'a jamais été seul
    Au moins une fois dans sa vie
    Seul au fond de son lit
    Seul au bout de la nuit

    Celui qui n'a jamais été seul
    Au moins une fois dans sa vie
    Peut-il seulement aimer
    Peut-il aimer jamais

    Tant d'amis sont partis
    Du jour au lendemain
    Que je sais aujourd'hui
    Qu'on peut mourir demain

    On a beau tout avoir
    L'argent, l'amour, la gloire
    Il y a toujours un soir
    Où l'on se retrouve seul
    Seul au point de départ

    Celui qui n'a jamais été seul
    Au moins une fois dans sa vie
    Seul au fond de son lit
    Seul au bout de la nuit

    Celui qui n'a jamais été seul
    Au moins une fois dans sa vie
    Peut-il seulement aimer
    Peut-il aimer jamais

    Tant de fois j'ai été
    Jusqu'au bout de mes rêves
    Que je continuerai
    Jusqu'à ce que j'en crève
    Que je continuerai
    Que je continuerai

    Celui qui n'a jamais été seul
    Au moins une fois dans sa vie
    Seul au fond de son lit
    Seul au bout de la nuit

    Peut-il seulement aimer
    {
    Jamais, jamais
    Je continuerai
    Je continuerai
    }
    Peut-il jamais aimer

    http://www.le-hiboo.com/wordpress/wp-content/uploads/albums/20061125_chorus-la-defense-marie-cherrier-garou_001.jpg

    Un talent et une voix exeptionnelle!







  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :